Monday, September 7, 2020

Notre Pain Quotidien — Maintenant, et ensuite

https://notrepainquotidien.org/2020/09/07/maintenant-et-ensuite/

Maintenant, et ensuite

Lisez : Proverbes 2.1-11
La Bible en un an : Proverbes 3 – 5 ; 2 Corinthiens 1

Il tient en réserve le salut pour les hommes droits.

J’ai récemment assisté à la remise des diplômes d’un lycée durant laquelle l’orateur a lancé un défi utile aux jeunes adultes qui attendaient de recevoir leur diplôme. Il a mentionné qu’il s’agissait d’une période de leur vie où tout le monde leur demandait : « Et maintenant ? » Quelle carrière allaient-ils poursuivre ? Où iraient-ils étudier ou travailler ? Puis il leur a dit qu’une question plus importante à se poser serait : Qu’est-ce que je fais maintenant ?

Dans le contexte de leur parcours de foi, quelles décisions prendraient-ils jour après jour qui les amèneraient à vivre pour Jésus et non pour eux-mêmes ?

Ses paroles m’ont rappelé le livre des Proverbes, qui souligne nombre de déclarations pointues relatives au bon mode de vie – actuel. Par exemple : vivre maintenant avec honnêteté (11.1) ; choisir maintenant les bons amis. (12.26) ; vivre maintenant avec intégrité (13.6) ; adopter maintenant un bon jugement (13.15) ; parler maintenant avec sagesse (14.3).

Vivre maintenant pour Dieu, selon la direction du Saint-Esprit, facilite considérablement les décisions à prendre pour la suite. « Car l’Éternel donne la sagesse […] Il tient en réserve le salut pour les hommes droits […] En protégeant les sentiers de la justice, et en gardant la voie de ses fidèles » (2.6-8). Puisse Dieu nous fournir ce dont nous avons besoin pour vivre maintenant selon ses préceptes et nous guider vers ce qui l’honorera.
Père céleste, merci de me guider aujourd’hui dans la vie.
Faisons compter notre vie en honorant Dieu aujourd’hui et en vivant pour lui.


© 2020 Ministères NPQ
J’ai récemment assisté à la remise des diplômes d’un lycée durant laquelle l’orateur a lancé un défi utile aux jeunes adultes qui attendaient de recevoir leur diplôme.

No comments:

Post a Comment