Monday, August 17, 2020

Notre Pain Quotidien - Raffiné par le feu

https://notrepainquotidien.org/2020/08/17/raffine-par-le-feu/

Raffiné par le feu

Lisez : 1 Pierre 1.6-9
La Bible en un an : Psaumes 100 – 102 ; 1 Corinthiens 1

[Celles-ci] servent à éprouver la valeur de votre foi.

L’or de vingt-quatre carats est proche de l’or pur, renfermant de rares impuretés. Toutefois, ce degré de pureté est difficile à atteindre. Les raffineurs se servent le plus souvent de l’une de deux méthodes de purification. Le procédé Miller en constitue la plus rapide et la moins coûteuse, mais l’or qui en résulte n’est pur qu’à 99,95 %. Le procédé Wohlwill exige un peu plus de temps et coûte un peu plus, mais l’or qui en résulte est pur à 99,99 %.

Dans les temps bibliques, les raffineurs utilisaient le feu pour purifier l’or. Le feu amenait les impuretés à la surface, ce qui en facilitait le retrait. Dans sa première lettre aux croyants en Jésus partout en Asie Mineure (l’actuelle Turquie), l’apôtre Pierre a employé le processus de raffinement de l’or comme métaphore pour illustrer l’œuvre des épreuves dans la vie d’un croyant. Pierre en a lui-même fait l’expérience, mais en expliquant que la foi soumise à la persécution est « plus précieuse que l’or périssable » (1 PI 1.7).

Peut-être vous sentez-vous dans le feu du raffineur – à ressentir la chaleur des revers, de la maladie ou d’autres défis. Il reste que Dieu choisit souvent l’épreuve pour purifier l’or de notre foi. Il se peut que dans nos souffrances nous suppliions Dieu de vite mettre fin au processus, mais il sait ce qui est le mieux pour nous, même lorsque cela nous est douloureux. Restons branchés sur le Sauveur, à rechercher sa consolation et sa paix.
Dieu le Père, aide-moi à voir comment mes épreuves purifient l’or de mon cœur.
Dieu permet des épreuves pour nous aider à grandir dans notre relation avec lui.


© 2020 Ministères NPQ
L’or de vingt-quatre carats est proche de l’or pur, renfermant de rares impuretés. Toutefois, ce degré de pureté est difficile à atteindre.

No comments:

Post a Comment